fbpx

Prise en otage de votre épargne : le produit structuré bancaire

Prise en otage de votre épargne : le produit structuré bancaire

Temps de lecture : 4 minutes

Le recours aux produits structurés permet une diversification intéressante de vos investissements financiers. En effet, ceux-ci sont déconnectés de la performance réelle des marchés financiers puisque leur rendement est prévu à l’avance. Ainsi, seule la tendance haussière ou baissière des sous-jacents à un impact sur le remboursement potentiel. 

Un produit structuré ne revêt par ailleurs aucune surprise en terme de performance ou de risque potentiel puisque son fonctionnement est prévu à l’avance. Enfin, sa flexibilité permet de s’exposer à des marchés compliqués en bénéficiant d’une bonne couverture du risque (constatations trimestrielles ou dégressives, protection variable à la baisse). 

A titre personnel, je considère le produit structuré comme un outil pouvant se révéler très efficace. A condition qu’il soit bien utilisé et surtout qu’il soit intrinsèquement intéressant pour vous. 

Malheureusement pour vous, ce type d’actif se prête mal à une standardisation bancaire. Puisque la principale force du produit structuré est la flexibilité dans sa construction, il est logique que son intérêt diminue lorsqu’il est construit pour être vendu régulièrement & en masse. 

C’est pourquoi les produits structurés bancaires sont très souvent moins intéressants que chez leurs concurrents assuranciels ou conseillers en investissement financier à cause d’une forte simplification et de frais plus élevés.

C’est d’ailleurs la norme dans l’investissement, l’offre au plus grand public possible exige de trouver un compromis entre simplicité & performance. 

Mais certains de ces produits franchissent une ligne rouge en allant à l’encontre même de vos intérêts. Ils ne sont plus alors que des outils d’immobilisation de votre épargne.

Produit structuré bancaire

Disponible, disponible, disponible … Pouf, «bloqué» pour 4 ans !

Etude de cas : Oxygène Octobre 2028 du Crédit Mutuel

Raconter des généralités, c’est bien. Mais autant illustrer mon propos avec un vrai produit structuré commercialisé par le Crédit Mutuel entre Septembre & Octobre 2020. 

Nous allons donc parler du produit structuré Oxygène Octobre 2028

Ce produit n’a rien d’unique. Il est en effet un de ces produits en série que l’on peut retrouver dans chaque établissement bancaire. Si vous cherchez, vous devriez pouvoir en trouver 3 ou 4 portant ce nom et présentant le même fonctionnement, commercialisés chaque année depuis plusieurs années. 

Maintenant que le décor est posé, voyons plus en détail le fonctionnement de ce produit. 

Portait robot du du preneur d’otage de votre épargne

Pour la plupart de ses caractéristiques, Oxygène Octobre 2028 est très classique. 

En effet, on y retrouve une constatation annuelle, une protection à la baisse de 40% et l’indice Euro Stoxx50 comme sous jacent. 

Côté rendement, ce produit propose un coupon mémorisable de 4% annuel. La moyenne se situe plutôt aux alentours de 5% à 6% dans le secteur. Performance potentielle plutôt médiocre donc mais soit. De toute manière, le rendement prévu est l’une des principales informations communiquées au cours de la commercialisation donc pas de surprise. 

La subtilité moins vantée et qui vient enfoncer le clou d’une performance médiocre, c’est que la première date de constatation permettant le remboursement anticipé se situe… 4 ans précisément après la constatation initiale. Soit Octobre 2024 concernant ce produit. 

Si vous ne vendez pas ce produit sur le marché secondaire, vous êtes donc immobilisé pour minimum 4 années.

C’est le type de mécanisme qui vient normalement augmenter la performance potentielle puisque votre investissement n’a aucune chance d’être remboursé sur les 4 prochaines années. A contrario, choisir une constatation trimestrielle vient en principe réduire la performance en échange de chances supplémentaires d’être remboursé rapidement. 

Malgré cela, la performance de ce produit structuré s’inscrit dans la moyenne basse des rendements de ce type d’actifs. On ne se demande pas longtemps à qui profite cet état de fait. On ne se demande pas non plus pourquoi il ressort plusieurs fois chaque années.

Mon opinion est assez tranchée concernant ces produits. Ils ont selon moi deux fonctions :

  •  Immobiliser votre épargne pendant 4 ans au minimum puis vous réorienter sur le même produit dès le remboursement effectué (sous 4 à 8 ans)
  •  Générer de manière régulière des bénéfices grâce à votre argent et moyennant une performance faible

Pourtant, si vous regardez la brochure commerciale d’un produit comme Oxygène Octobre 2028, vous ne verrez que très peu de mention concernant les frais. La seule ligne à ce sujet prévoit 3,20% maximum de commission de distribution incluse dans le prix d’achat. Alors comment la banque gagne t-elle de l’argent ? Ce sera le sujet du prochain article.

Les intérêts composés : la victime collatérale

Le principal intérêt des placements de capitalisation dont l’assurance-vie fait partie, c’est de bénéficier de l’effet boule de neige des intérêts composés. En effet, les intérêts produits sont réinvestis et produisent eux-mêmes des intérêts.

Si ce mécanisme ne fait pas de grande différence au début, la différence est saisissante sur une décennie ou plus. 

Imaginons que ce produit structuré ne soit remboursé qu’au bout de 8 ans. C’est un peu triste, certes, mais vous allez me dire qu’au moins, vous obtenez un rendement de 32%. Pas si mal ! 

Sauf que le produit structuré n’est pas un produit de capitalisation. Vous recevez un coupon sur le capital investi et c’est tout.

Pour 100 000 € investi sur ce produit, vous pouvez donc gagner au maximum 32 000 € brut.

Mais que se passerait-il si vous placiez 100 000 € sur 8 ans avec une performance annualisée de 4% ? 

Intérêt composés structuré

On remarque tout de suite l’effet des intérêts composés. Sur la même durée d’investissement, la capitalisation amène un gain supplémentaire de près de 5 000 €.

C’est pour cette raison que le produit structuré ne présente un intérêt que s’il est façonné de manière à durer le moins longtemps possible. 

La meilleure situation étant un remboursement le plus rapide possible afin de réinvestir le capital additionné des intérêts sur un nouveau produit. Ainsi, vous pouvez conserver l’avantage des intérêts composés tout en profitant d’une classe d’actif spécifique et présentant de nombreux avantages. 

Et dans le cas de notre cher produit Oxygène Octobre 2028 du Crédit Mutuel

Une performance faible, une perte des intérêts composés et une volonté à peine voilée d’immobiliser votre épargne à peu de frais. 

Un conseil, fuyez ce type de structuré bancaire. 

contact reims parimoine

Besoin d’un avis indépendant ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez