Etude, Bilan ou encore Audit de votre patrimoine :
Dans quel but ?

Il est toujours utile, parfois même salvateur de faire le point sur votre patrimoine au travers d’un bilan ou d’une étude. En effet votre patrimoine est vivant et doit s’adapter à vos projets de vie présents comme à venir.

Si votre patrimoine est assez simple et lisible au début de votre vie active, il peut rapidement s’étoffer jusqu’à perdre en cohérence et en lisibilité. De nombreuses causes sont à considérer :

  • Des négociations avec un établissement bancaire conduisant à l’ouverture de différents contrats sans stratégie réelle et sans suivi
  • Des investissements immobiliers réalisés pour des raisons fiscales et dont la rentabilité globale n’est pas mesurée
  • Un manque de temps à dédier à votre organisation patrimoniale

Par ailleurs, vos objectifs et projets de vie peuvent changer de manière radicale en quelques années sans que votre patrimoine ne subisse les adaptations nécessaires.

Ainsi réside ici la justification fondamentale d’un bilan de votre patrimoine :

Rétablir une réelle concordance entre votre situation, vos inspirations et votre patrimoine.

Parce que naviguer à vue vous fait prendre le risque d’importantes et coûteuses erreurs, il sera toujours pertinent d’investir dans votre faculté d’anticipation grâce à un audit patrimonial.

Mais alors, un VRAI bilan de votre patrimoine, à quoi ça ressemble ? 

Bilan audit analyse étude patrimoine

Première étape de votre Bilan / Audit Patrimonial : Faire le point sur votre situation

La première étape de votre bilan patrimonial constitue déjà un apport important à votre faculté de lucidité et d’anticipation en ce qu’elle vous apporte une vision claire de votre situation actuelle.

En effet, le point de départ de tout audit ou étude de votre patrimoine est de faire la synthèse de votre patrimoine tel qu’il est au moment présent.

Si ce travail peut paraître simple ou basique, posez-vous ces quelques questions :

  • Connaissez-vous la performance ou le niveau de risque de vos placements ?
  • Savez vous précisément où en est le remboursement de votre emprunt ?
  • Connaissez-vous le montant net des loyers que vous percevez ?
  • Connaissez-vous les conséquences de votre décès sur votre conjoint / vos enfants ?

Ou plus simplement : avez-vous une vision d’ensemble des masses composant votre patrimoine et de leur raison d’être vis-à-vis de votre situation ?

Lorsque je demande en amont d’une consultation patrimoniale à mes clients de compléter un Recueil d’Informations précis, j’ai souvent ce retour :

«C’est long et fastidieux de retrouver les informations précises sur l’ensemble du patrimoine.»

Mais ces mêmes personnes me disent ensuite qu’il est salvateur de retrouver une vision claire de leur patrimoine. Là ou un brouillard entourait tout cela auparavant.

Ainsi, la première étape de votre bilan patrimonial est autant une synthèse du passé qu’un bilan du présent.

Synthèse du passé par l’analyse de votre patrimoine dans sa globalité (répartition, performance, risque etc). Mais aussi Bilan du présent par la prise en compte de votre situation actuelle permettant de vérifier que votre patrimoine répond à votre situation et à vos projets.

Vous l’aurez compris, cette étape est aussi l’occasion de faire le point sur votre vie et sur vos projets futurs puisque c’est à cela que doit répondre votre patrimoine.

Deuxième étape : Constater les incohérences et pistes d'amélioration de votre patrimoine

C’est ici que le travail préparatoire préalable prouve son intérêt dans votre faculté d’anticipation et de restructuration de votre patrimoine.

En effet, cette deuxième étape consiste en la confrontation de votre organisation patrimoniale actuelle, de votre situation présente ainsi que de vos objectifs futurs.

Cette confrontation doit prendre en compte plusieurs éléments :

  • La théorie patrimoniale
  • Vos objectifs identifiés
  • Votre situation actuelle

Pour ainsi en dégager clairement les incohérences et les pistes d’amélioration ou de restructuration.

Si la première étape de votre bilan patrimonial est une synthèse, cette deuxième étape consiste en une analyse fine et détaillée des axes d’amélioration de votre structure patrimoniale.

Cette analyse se doit d’être globale et transversale. Elle ne peut concerner exclusivement la thématique d’investissement et revendiquer l’appellation d’audit patrimonial.

En effet, une telle analyse doit prendre en compte la structure même de votre patrimoine, votre fiscalité mais aussi toutes les autres thématiques qui vous sont personnelles. Ces thématiques peuvent concerner la transmission, la protection de vos proches ou encore l’articulation entre patrimoine privé et professionnel.

Troisième étape : Proposer des solutions adaptées à votre patrimoine et à votre situation

Une fois le travail de synthèse effectué et les pistes d’amélioration et de restructuration identifiées, il est temps de passer à l’action.

Cette dernière phase de votre audit patrimonial consiste donc en la présentation de solutions concrètes permettant de constituer un patrimoine à votre image et à l’image de vos objectifs.

Encore une fois, ces solutions sont plurielles et totalement dépendantes de votre situation. Il peut s’agir d’investissements mais aussi de restructuration d’investissements déjà effectués ou encore de dispositions testamentaires, de choix de régimes matrimoniaux, de restructuration de votre activité professionnelle.

Un vrai bilan patrimonial sera totalement transversal et prendra en compte l’intégralité de votre patrimoine afin de vous proposer une organisation en ligne avec vous.

Par ailleurs, un audit patrimonial doit vous donner le choix lorsque cela est possible afin que vous demeuriez acteur de votre patrimoine.

Conclusion : Le vrai Bilan / Audit de votre patrimoine (et le faux)

Vous l’aurez compris, un bilan patrimonial est un peu comme un check up de santé à 50 ans, il doit être complet, ne faire l’impasse sur aucun domaine et peut donner lieu à de désagréables surprises.

Mais enfouir ces potentiels mauvaises surprises ne les fera pas disparaître et le coût n’en sera que plus élevé en définitive.

Malheureusement, un tel audit ou étude n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale et suppose un coût relativement important pouvant aller de 550 € à plusieurs milliers d’euros.

Il faut donc considérer cette dépense comme un investissement en ce qu’il pourra vous faire gagner de l’argent ou même économiser de l’argent. Il sera donc toujours rentable de procéder à une telle étude.

Soyez vigilants cependant, les bilans de patrimoine « offerts » par de grands cabinets de gestion de patrimoine ne sont que des supports commerciaux servant à la vente de produits financiers ou immobiliers.

En effet, un vrai audit patrimonial représente de nombreuses heures de travail, requiert la fourniture de nombreuses informations et un travail préalable d’échange afin de vous cerner le mieux possible.