Comment identifier la Trésorerie Structurelle
de votre entreprise ?

Il est souvent question de valorisation de liquidités pour l’épargnant particulier. Mais cette problématique existe aussi pour les entreprises & sociétés. Il est donc temps d’aborder avec vous un sujet peu traité et pourtant essentiel : la valorisation de la trésorerie structurelle d’une entreprise.

Ce thème nécessitera plusieurs articles afin de couvrir l’essentiel du sujet. Aujourd’hui, nous attaquons ce sujet par la base :

« Qu’est-ce que la Trésorerie Structurelle d’une entreprise et comment la déterminer ? »

Et oui, avant d’envisager la valorisation de cette trésorerie, il faut déjà l’identifier puisqu’aucune ligne dans votre bilan comptable ne s’appelle ainsi.

Et si vous vous demandez pour quelles raisons il faudrait valoriser cette fameuse Trésorerie Structurelle d’entreprise : tout simplement pour les mêmes raisons qu’à titre particulier :

  • Compenser l’inflation et son retour en force
  • Augmenter votre capacité d’autofinancement
  • Diversifier la source de croissance du bilan de votre société / entreprise
Trésorerie structurelle entreprise société

Qu’est ce que la trésorerie structurelle ? Le trésor de guerre de votre entreprise ! 

Prérequis essentiel : Définir et déterminer votre Trésorerie Nette

Avant de pouvoir déterminer votre Trésorerie Structurelle, vous devez déjà appréhender et déterminer votre Trésorerie Nette.

Bien heureusement, le calcul de cette première notion de trésorerie est assez simple. Il peut se faire tant sur le haut de bilan que sur le bas de bilan. Par ailleurs, votre Expert-Comptable sera l’interlocuteur privilégié pour obtenir une information sûre.

Si vous souhaitez déterminer votre Trésorerie Nette par vous-même, voici la marche à suivre :

Fonds de roulement – Besoin de fonds de roulement (BFR)

Ou

Disponibilités – Dettes financières à court terme

Il s’agit donc de confronter votre trésorerie globale à vos besoins de trésorerie.

Si vous disposez de disponibilités supérieures à vos besoins, le reliquat de trésorerie constitue votre Trésorerie Nette

Déterminer votre Trésorerie Structurelle

Il serait dangereux de considérer votre Trésorerie Nette comme étant votre Trésorerie Structurelle. En effet, la première notion s’appréhende sur une année. Elle peut donc être déconnectée de la réalité économique de votre activité.

La trésorerie structurelle, afin de gommer ce biais, s’appréhende sur plusieurs années. Cela afin d’obtenir une dynamique d’activité plus conforme à la réalité. Il existe donc plusieurs indicateurs supplémentaires :

  • Un report à nouveau bénéficiaire régulier sur plusieurs années
  • Une Trésorerie Nette en hausse constante sur plusieurs années
  • Un Besoin de Fonds de Roulement significativement inférieur à votre Trésorerie globale

Il est nécessaire par ailleurs de prendre en compte tout projet d’investissement autofinancé à court ou moyen terme. En effet, ce type d’investissement exceptionnel est généralement financé par votre Trésorerie Nette.

En définitive, si vous constatez un report à nouveau régulier depuis plusieurs années, vous pouvez considérer que la part de trésorerie non utilisée chaque année constitue votre trésorerie Structurelle

Valoriser tout ou partie de votre Trésorerie Structurelle ?

Maintenant que votre Trésorerie Structurelle est déterminée, une question essentielle se pose :

« Faut-il valoriser l’intégralité de cette trésorerie ? »

La réponse est bien sûr négative. Si cette trésorerie est qualifiée de structurelle c’est parce qu’elle n’a pas été utile au financement de vos charges d’exploitation pendant plusieurs années. Mais cela ne veut pas dire qu’elle ne sera jamais utile. Ou qu’elle ne remplit pas d’autres fonctions.

Et nous rentrons ici dans une réflexion qui sera propre à chaque entreprise tant selon son secteur d’activité que selon son modèle économique ou votre mode de rémunération.

Voici quelques raisons (non exhaustives) de ne pas investir toute votre trésorerie structurelle :

  • Anticiper un besoin de fonds de roulement conjoncturel (Année COVID, crise économique etc.)
  • Conserver une réserve distribuable (dividende) selon votre mode de rémunération
  • Conserver une réserve de rémunération (traitement)
  • Provisionner des investissements futurs hors BFR structurel

En effet, le futur est incertain sur de nombreux plans. Il serait donc très téméraire de ne pas considérer votre Trésorerie Structurelle comme une réserve de secours. Cela tant pour votre rémunération personnelle que pour assurer la survie de votre activité en cas de coup dur.

Le raisonnement est ici typiquement celui de l’arbitrage particulier entre épargne de précaution et liquidités excédentaires pouvant être valorisées.

Ainsi, les sommes destinées à être immédiatement disponibles pourront être placées sur des DAT/CAT ou investies de manière à limiter au maximum la volatilité et à favoriser une mobilisation rapide.

Les investissements futurs devraient être, dans la théorie patrimoniale, financés au maximum par l’emprunt bancaire. Cependant, certaines situations particulières rendront obligatoire l’utilisation de fonds propres. 

Premier arbitrage : Valoriser au sein de la société ou d'une holding ?

Maintenant que vous avez identifié la part valorisable de votre trésorerie, une question très actuelle se pose :

« Devez-vous valoriser cette trésorerie directement au sein de votre société ou au sein d’une holding ? »

Le recours à la holding est très à la mode aujourd’hui. Au point qu’il est fréquent d’oublier que ce n’est qu’une alternative parmi d’autres.

Cet arbitrage sera l’objet du prochain article sur le thème de la Trésorerie Structurelle d’Entreprise.

Alerte Spoiler : Aucune solution n’est miraculeuse, chacune présente ses avantages et ses inconvénients